Accueil

Photo Sophie DidierA toute personne qui s’éveille à un art, se découvre une mission, une passion, ressent un désir profond pour quelque domaine que ce soit, il faut un déclencheur.

Certains rêvent d’être pompier, mécano, maîtresse d’école, chanteur ou fée…

Devenus adultes, quand on nous questionne sur l’origine de notre choix de vie, nous réalisons très souvent qu’il y a un rêve d’enfant au départ. On se souvient qu’étant tout jeune déjà, on avait des désirs ou des « signes » qui nous poussaient vers ce à quoi nous avons finalement décidé de nous tourner.

C’est d’ailleurs fréquemment après bien des embûches et des douleurs, que l’on se retrouve où l’on est. Cela peut se révéler être notre plus grande crainte comme notre plus grand désir.

En m’intéressant à la numérologie et à l’astrologie, j’ai pu m’apercevoir que notre plan de route est à chaque fois bien inscrit, que ce soit dans notre thème numéral ou dans notre thème astral ; que les grandes lignes sont déjà données dès notre naissance.

A nous de savoir si nous désirons suivre notre feuille de route ou freiner des quatre fers, ce qui amène souvent de nouvelles épreuves destinées à nous orienter, nous encourager à suivre notre route, ou à un sentiment d’ennui si nous n’avons pas bien compris le message et que nous tournons un peu en rond…

C’est un peu comme si nous devions traverser un océan. Nous partons avec plus ou moins de victuailles, un bateau plus ou moins solide, avec la mission d’atteindre l’autre rivage.

Avec tous nos outils de départ (notre vécu familial, le choix de nos ami(e)s, notre vision du monde…), nous devons affronter tous les aléas des profondeurs.

Et l’état dans lequel nous arriverons sur l’autre rive sera fonction de nos décisions prises tout au long de notre périple.

Quand on commence à se dire que les épreuves et les soucis ne sont pas là pour nous faire sombrer, mais bien pour nous faire grandir, on peut voir le monde autrement. Même si par moments les épreuves sont terribles et paraissent insurmontables.

D’ailleurs, ce ne sont pas tant les épreuves qui comptent, mais ce qu’elles nous enseignent. Certaines douleurs semblent démesurées, même le Ciel semble s’acharner, mais les logiques célestes nous échappent souvent…

Comme tout le monde je ne suis pas l’abri des épreuves et j’ai vécu une douleur qui m’a abattue ; je me suis questionnée et me suis relevée. Le désir d’aider les autres s’est traduit pour moi par la pratique des soins magnétiques, des massages et des arts divinatoires.

Nous naissons tous médium, et en fonction du contexte familial, nous pouvons plus ou moins facilement garder cette faculté et la développer. Adolescente, je tirais les cartes pour les personnes de ma famille qui le souhaitaient, et pour mes ami(e)s intéressé(e)s ; j’étais aussi clairaudiante ce qui, comme c’est le cas pour beaucoup, ne me rassurait pas.

Et bien sûr, c’est tout mon parcours de vie qui m’a conduite doucement, mais sûrement, là où j’en suis. Garder en mémoire mes souffrances en les ayant sublimées, me donne l’immense joie de soulager les autres, en comprenant mieux leurs maux, qu’ils se traduisent physiquement ou moralement.

Sophie Didier

Une opinion sur “Accueil

Laisser un commentaire